Critique de « Le dossier de Mona Lina » (2017) par Elisa R.

Le dossier de Mona Lina, Eran Riklis, 2017

Elle fuit. Elle a peur. Vont-ils la retrouver ? Vont-ils la tuer ? Le dossier de Mona Lina est un film dramatique israélo-allemand réalisé par Eran Riklis et produit par Heimatfilm, MACT productions et Riva Filmproduktion. On observe aussi des nominations à ce film avec par exemple  une nomination au Festival international du Film Policier de Baume 2018, cinq nominations au festival de cinéma de Valenciennes 2018.

Mona est une femme libanaise qui a dû fuir son pays, le Liban, après avoir été soupçonnée d’espionnage. Elle est expatriée en Allemagne par le Mossad ou elle subira des interventions chirurgicales de façon à ne plus être reconnaissable par ses poursuivants. Le temps de sa réémission, elle sera protégée par Naomi, une agent du Mossad sous couverture, qui devra par ailleurs lui tenir compagnie. Elles apprennent alors à se découvrir, allant jusqu’à révéler leurs vraies identités. C’est alors le début d’une relation amicale entre ces deux personnages. Mais malheureusement tout ne se passe pas comme prévu.

La tension est là. La tension nous tient pendant les 93 minutes que nous offre Eran Riklis. On partage le quotidien des deux femmes qui semblent opposées alors qu’elles sont cachées dans un appartement à Hambourg. Qui est cet homme qui les observe par la fenêtre ? Elles ont peur. Peur de tout. Elles évitent de trop sortir. Leur seul contact avec l’extérieur est cette télé. Seul Naomi peut sortir pendant de courts instants pour communiquer avec le Mossad ou pour chercher à manger. Elles sont dans cet appartement comme dans une prison, comme des animaux encerclés.

On vit la tension avec elles. Sont-elles observées ? Sont-elles suivies ? Est-ce qu’elles peuvent avoir confiance avec ceux autour d’elles ? Ont-elles été trahies ? Pourquoi le téléphone n’arrête-t-il pas de sonner ?

Jusqu’à la dernière minute du film, on ne peut s’attendre à ce dénouement. Si le film tourne autour de la problématique de la trahison, il montre aussi la construction d’une confiance et d’une amitié entre deux personnes opposées. 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s