Critique de Mon voisin Totoro par Elisa R.

Mon voisin Totoro, Hayao Miyazaki, 1988

Quoi de mieux que de regarder un classique du réalisateur Hayao Miyasaki un dimanche matin ? Mon voisin Totoro est un film animé produit par le studio Ghibli qui nous emporte dans un monde fantastique pendant 86 min. D’ailleurs Totoro est devenu la mascotte du studio Ghibli à la suite de ce long-métrage.

1h26 de douceur avec cette charmante famille japonaise. Tatsuo Kusakabe est le père de deux charmantes petites filles : Satsuki (10 ans) et Mei (4 ans). La mère étant hospitalisée, ils emménagent dans une grande maison de campagne plus proche de son hôpital. Dès leur arrivée dans cette maison, les jeunes filles trouvent des glands dispersés un peu partout. Mais qui peut bien en être responsable ? Serait-ce l’œuvre d’un écureuil ?

Ce film sorti en 1988 au Japon a été récompensé le prix Noburo Ofuji et le Prix Mainichi du meilleur film. La bande musicale comme les paysages vous font voyager dans le pays du Soleil Levant.

Non loin de la maison se trouve une forêt où se cache un camphrier immense. Il est tellement grand qu’il est possible de distinguer sa cime des autres arbres. Quels secrets peut bien cacher cet arbre ?

Alors que Mei joue à l’extérieur de la maison, elle trouve de nouveau des glands qui semblent la mener à une piste. C’est alors qu’elle fait la rencontre d’un petit être. En suivant celui-ci, elle arrive au pied du grand camphrier. Elle y fait alors la rencontre de Totoro. Il ressemble à un ours avec de grands yeux et communique par des cris. Il ressemble beaucoup à une grosse peluche inoffensive.

Si ce film est à l’origine destiné à un jeune public, les grands comme les petits seront touchés par ce monde magique. Quand parfois l’inconnu peut nous effrayer, ici la tendresse nous éprend en regardant Mon voisin Totoro. Il reste un chef-d’œuvre du studio Ghibli qu’on ne se lasse pas de regarder. Musiques, univers et scènes mythiques devenus incontournables peuvent ainsi être découverts par la nouvelle génération à l’Odyssée.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s