Critique des Tontons flingueurs par Maximien Wald

Les tontons flingueurs, Georges Lautner, 1963

Prenez la mise en scène de Georges Lautner, ajoutez-y des savoureux dialogues de Michel Audiard brillamment interprétés par une brochette de grands acteurs de l’époque ( Lino Ventura, Bernard Blier, Claude Rich et j’en passe…), mélangez le tout avec quelques mystérieux ingrédients d’une liqueur de pomme, ou de betterave, on ne sait pas vraiment… Et vous obtiendrez Les Tontons flingueurs.

Sous ses airs de parodies de films noirs français se cache une véritable œuvre culte que l’on ne présente plus aujourd’hui tant rien que son titre évoque immédiatement ces malfrats aux répliques cocasses, le son grotesque du silencieux des pistolets, la ritournelle qui retentit à chaque K.O subit par Bernard Blier ou encore la légendaire scène de la cuisine !…

Qu’on se le demande, quel serait le patrimoine du cinéma français sans des films tels que celui-ci ? Elles se font rares ces œuvres qui même après 55 ans ne perdent pas de leur mordant et Les Tontons flingueurs en fait indéniablement parti. À la fois hilarant et burlesque le long métrage de Lautner n’est qu’une démonstration de ce que le cinéma français offre quand une pléiade de talents s’alignent tels des astres œuvrant de concert pour proposer ce qui a des plus simple et à la fois de meilleur : Un film concocté par des gens qui sont indéniablement faits pour travailler ensemble.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s